Accueil » Nouvelles du RGCQ » Omniprésence et efficacité

Omniprésence et efficacité

Omniprésence et efficacité

Le RGCQ-Québec est reconnu pour un sens aigu de l’organisation. Par conséquent, les copropriétaires de la Vieille-Capitale disposent d’une ressource non négligeable pour les appuyer. Il faut dire que les administrateurs de cet organisme sont dynamiques et prennent les moyens nécessaires pour assurer son rayonnement.

ASSURER UNE MEILLEURE VISIBILITÉ

Le troisième Salon de l’immobilier de Québec, qui avait lieu du 23 au 25 janvier au centre de foire d’ExpoCité, a connu une autre édition faste. Plus de 5000 visiteurs ont franchi les tourniquets de cet événement, et bon nombre de copropriétaires et d’administrateurs de copropriétés se sont rendus au stand du RGCQ-Québec, afin d’en savoir plus sur cet organisme.

Ils se sont vus remettre le troisième numéro du magazine Bien vivre la copropriété, un exemplaire des deux derniers magazines Condoliaison, et quelques brochures annonçant les publications clés traitant de la vie en copropriété. En outre, trois livres publiés aux éditions Wilson & Lafleur étaient disponibles au coût de 80.00$, taxes et transport inclus. Par ailleurs, des consultations gratuites d’avocats ont été dispensées.

En fait, trois juristes se sont relayés pour répondre aux questions des membres et visiteurs, ainsi qu’à d’éventuels acheteurs d’unités de logement en copropriété. « Le salon aura permis d’accroître notre visibilité, et d’informer la population quant à la mission du RGCQ-Québec », indique Nicole Veillette, membre du conseil d’administration de ce chapitre.

UNE VIE EN COPROPRIÉTÉ RESPONSABLE

Le RGCQ-Québec tenait sa première journée de formation au Château Bonne Entente, le 27 février 2009, où il était question de L’administration financière d’un syndicat de copropriété, plus particulièrement des considérations comptables. Les participants se sont présentés en grand nombre lors de cette journée.

Qu’il s’agisse de copropriétaires, d’administrateurs de copropriétés ou de gestionnaires d’immeubles, tous en sont ressortis avec un bagage inestimable. Et pour cause, puisque les sujets abordés parlaient de Saisir les nombreuses étapes propres aux états financiers d’une copropriété, d’en comprendre leurs composantes, et d’utiliser les outils appropriés en vue de la préparation d’un budget prévisionnel.

Les trois conférenciers qui ont dispensé cette formation, soit Yves Joli-Cœur, avocat en droit de la copropriété et secrétaire du RGCQ-provincial, Richard Dalcourt et Carole Bélanger, comptables agréés de Bélanger Dalcourt, ont notamment expliqué à l’auditoire comment préparer les crédits d’impôt aux aînés vivant en copropriété, dans le cadre des services de maintien à domicile. Rappelons que les formulaires prévus à cet effet doivent être remplis, chaque année, avant le 28 février. Autre thématique traitée : la comptabilité des copropriétés par phases.

Une formation semblable aura lieu à la fin du mois de mai, à l’Hôtel Clarion de la Vieille-Capitale. Il sera question, cette fois, de L’ensemble des documents que doit posséder un syndicat de copropriété. Par ailleurs, le bottin des fournisseurs de services du RGCQ-Québec sera lancé le 29 avril 2009. Rappelons que ce chapitre est actuellement en campagne de renouvellement auprès de ses membres, et ouvre grande la porte aux nouvelles personnes qui souhaiteraient y adhérer.

AUTRE RENCONTRE FRUCTUEUSE À QUÉBEC

Une importante réunion à laquelle assistaient Yves Joli-Cœur, secrétaire, et Janine Huot, directrice générale du RGCQ-provincial, ainsi que la majorité des membres du conseil d’administration du RGCQ-Québec, avait lieu le 26 février dernier. Les personnes présentes ont abondamment discuté de l’avenir du RGCQ-Québec, lequel connaît une croissance rapide depuis sa création, il y a trois ans. « Ce chapitre est fort bien organisé et est appelé à connaître un bel avenir », de dire Yves Joli-Cœur.

Les discussions ont tourné autour de l’uniformisation du budget des trois chapitres du RGCQ, du crédit d’impôt provincial à la rénovation domiciliaire, ainsi que des actions stratégiques qui permettent aux trois chapitres de remplir leur mission, tout en exerçant leur leadership dans des domaines liés à la copropriété.

Montréal, le 9 avril 2009