Accueil » Gouvernance » Outaouais – Mot du président

Outaouais – Mot du président

Bonjour,

Je pense que mon profil correspond à un cas type de copropriétaire d’un condo. Il y a une dizaine d’années,  je voyais à l’horizon la fin d’une carrière de plus de 30 ans dans la fonction publique. La maison de banlieue était devenue trop grande. L’intérêt pour l’entretien d’une propriété et pour les obligations d’entretenir le gazon et de déneiger la cour avait disparu.  Et il y avait le désir de pouvoir simplement mettre la clef dans la serrure et voyager sans avoir à se soucier de la maison.  Bref, le candidat idéal pour devenir copropriétaire d’un condo.

Comme bien d’autres, nous avons fait le saut sans trop savoir ce qu’était une copropriété.  Au fil du temps, je me suis retrouvé au conseil d’administration de mon syndicat. Et, suite au désir de mon syndicat de passer en mode d’auto gestion, et puisque la retraite me donnait une assez grande disponibilité, je suis donc devenu le gestionnaire de mon syndicat.

C’est vraiment à ce moment que j’ai compris toute la complexité de la gestion d’un syndicat. Je suis donc parti à la recherche d’information sur une variété de sujets, à partir de la déclaration de copropriété, en passant par les droits de vote, les assurances et les règlements de l’immeuble jusqu’aux obligations des administrateurs.  C’est à ce moment que j’ai découvert le RGCQ. Les sessions de formation sur une foule de sujets ont apporté des réponses à beaucoup de mes questions.  Ce forum m’a également permis de rencontrer d’autres gestionnaires et administrateurs de syndicats de copropriétés.  Considérant le travail énorme fait par le RGCQ, j’ai alors décidé de m’impliquer au sein du conseil d’administration du RGCQ.

Et les défis sont grands.  En Outaouais, le nombre de copropriétés s’est développé à un rythme soutenu depuis 15 ans. Un nombre important de fonctionnaires sont devenus ou seront bientôt de nouveaux retraités. De plus, le prix des immeubles étant beaucoup moins cher que chez notre voisine, Ottawa, de nombreux Ontariens sont venus s’établir sur le côté québécois de la rivière.

Dans la majorité des cas, ceux qui acquièrent une copropriété pour la première fois ont peu de connaissances sur le fonctionnement d’une copropriété. De plus, les lois régissant les copropriétés en Ontario diffèrent énormément des dispositions du Code civil du Québec. Dans ces deux cas, il en résulte souvent une méconnaissance des règles de fonctionnements des syndicats de copropriétés au Québec.  Notre but est donc de faire connaitre le RGCQ et d’en faire bénéficier le plus grand nombre possible d’administrateurs de syndicats.

Si vous êtes déjà membre, je vous invite à continuer de participer à nos formations afin de vous tenir à jour. Si vous n’êtes pas membre, venez découvrir les avantages d’être mieux informé sur la gestion d’une copropriété

Au plaisir de vous rencontrer,

Jean-Pierre Bouchard

Président du RGCQ – Région de Gatineau