Accueil » Gouvernance » Montréal – Mot du président

Montréal – Mot du président

Gestionnaire d’expérience et administrateur du RGCQ depuis sa fondation en 1999. Mes plus importantes réalisations au RGCQ ces dernières années ont été de contribuer à l’élaboration des cursus de cours donnés à l’Université McGill, au sein du programme de Certificat de perfectionnement professionnel en gestion de copropriété au Québec, ainsi qu’au cégep de Saint-Laurent, dans le cadre de la formation Gestion de copropriétés. J’ai également piloté le dossier de la mise en œuvre du standard pour l’élaboration des études de fonds de prévoyance avec l’agrément des experts par le RGCQ lancé en février dernier.

J’ai débuté mon mandat à la présidence du RGCQ-Montréal en janvier 2015 avec l’objectif de faire en sorte que le Regroupement ateingne une plus large reconnaissance dans le milieu de la copropriété. Je voudrai d’abord et avant tout assurer la pérennité de cette organisation en mettant en place des mécanismes de fonctionnement cohérents. Cela en m’inspirant de l’expérience acquise comme gestionnaire aux Verrières sur le fleuve I à V à L’Île-des-Sœurs depuis près de 25 ans, et celle de l’inspecteur auprès de mes pairs pour le compte de l’Ordre des administrateurs agréés du Québec. Le tout s’inscrivant dans la continuité des services offerts aux membres et dans l’innovation.

Parmi les priorités sur lesquelles je mettrai l’accent, pendant ma première année comme président, on retrouvera l’optimisation des forces vives du conseil d’administration du RGCQ. Pour ce faire, les membres se verront attribuer des responsabilités sur le plan des communications et des suivis de dossiers spécifiques, cela permettra de faire ressortir leurs compétences pour nos membres ainsi que pour le grand public. Cela se concrétisera, entre autres, dans les pages des prochains magazines Condoliaison. Tous auront l’opportunité d’informer les lecteurs de l’évolution des dossiers dont ils sont responsables au sein du conseil d’administration, par exemple en assurance, en comptabilité ou en architecture. Rappelons que ces personnes siègent au conseil d’administration bénévolement et elles méritent d’être reconnues à leur juste valeur.

Je souhaite maintenir en place la mission du RGCQ, à savoir la saine gouvernance en copropriété. Il faudra certes continuer à protéger les intérêts de nos membres sur cette question, ce qui bénéficiera, par extension, à l’ensemble des consommateurs québécois en copropriété.

Comme cela a toujours été le cas, le RGCQ accentuera aussi son leadership sur des questions cruciales, telles les multiples considérations liées au fonds de prévoyance, sans oublier l’éventuelle professionnalisation des gestionnaires de copropriété et la refonte législative prévue en 2015, cela dans le but d’accroître sa notoriété auprès des administrateurs, des gestionnaires et des copropriétaires. En d’autres termes, le RGCQ demeurera le « chien de garde » des consommateurs copropriétaires, tout en évitant un enfermement dans une culture corporatiste.

L’union et la cohésion caractérisent les organisations dominantes. Le RGCQ a l’intention d’appliquer plus que jamais cette philosophie dans les années à venir, pour la mettre au service des membres qui sauront en tirer profit.

Jan Towarnicki, Adm.A.

Président du RGCQ-Montréal