Home » News » Pavillon condo : six ans bien sonnés

Pavillon condo : six ans bien sonnés

Après cinq années marquées par un succès indéniable, le Pavillon Condo de l’ExpoHabitation de Montréal présentera sa sixième édition au Stade olympique, du 11 au 14 février 2016. Les visiteurs y affluent par milliers depuis 2010. Et pour cause, puisque l’événement comble les attentes à plusieurs égards, en proposant des solutions concrètes et efficaces à diverses situations vécues en copropriété.

Tout a commencé en 2011 pour le Pavillon Condo, qui s’est installé au Salon Habitat Ville et Banlieue. Ce dernier a ensuite changé de nom pour devenir l’ExpoHabitation de Montréal. Le Pavillon Condo lui a apporté une autre dimension. Pour tout dire, il représente l’une des attractions qui participent à son achalandage.

Un retour en force

En 2015, 105 632 visiteurs se sont présentés aux tourniquets donnant accès à cet événement grandiose, qui se déroule sur un plancher dont la superficie atteint 250 000 pieds carrés. ExpoPromotion, qui pilote l’événement, s’attend à ce que l’affluence augmente substantiellement en 2016, car l’événement « reviendra en force », dit-on. On y proposera une programmation « renouvelée » et des attractions inédites, dont l’érection d’une dizaine de maisons grandeur nature qui pourront être visitées.

À l’instar de l’ExpoHabitation de Montréal, le Pavillon Condo n’est pas en reste côté originalité. Ses organisateurs déploient, eux aussi, des efforts considérables pour offrir une programmation dont la plus-value est inestimable. Les annonces majeures y sont nombreuses et tout aussi pertinentes les unes que les autres, comme en fait foi le lancement d’un huitième livre (en février 2014) écrit par l’avocat émérite Yves Joli-Coeur, Achat et vente d’un condo Tout ce qu’il faut savoir. « Cet ouvrage a constitué la pièce manquante d’un casse-tête qui en comprend d’autres, car il forme une suite logique », explique–t-il. Me Joli-Coeur fait notamment référence aux livres intitulés Travaux en condo Tout ce qu’il faut savoir et Assurance condo Tout ce qu’il faut savoir.

Des invités de marque

Ce lancement a pris la forme d’un 5 à 7. Quatre invités triés sur le volet sont venus commenter le livre, dont Me Robert Nadeau, ex-président et chef de la direction de l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ). « Dans cet ouvrage, Yves Joli-Coeur livre au public ses connaissances à la fois vastes et uniques sur la copropriété. Ce nouvel opus nourrira les lecteurs à la petite cuillère. En fait, avec ce livre, Yves Joli-Coeur fait tout pour ne plus avoir de clientèle », a-t-il dit à la blague.

Vu d’un autre angle, « ce huitième opus est une conséquence des déconvenues vécues par plusieurs copropriétaires », a lancé Yves Joli-Coeur. Au moment d’acheter un condo, la plupart prennent une décision émotive. L’approche dite « rationnelle et cartésienne » n’est que très peu retenue. Comme la copropriété divise s’inscrit dans un développement irréversible, il est d’autant plus important que les acheteurs et les propriétaires vendeurs saisissent, clairement, les risques et les paramètres associés à une transaction. « Les moments clés s’y déroulent pendant la collecte d’informations, et à l’approche de la signature d’une offre d’achat », précise Yves Joli-Coeur.

Encore des livres

Pendant l’édition 2014 du Pavillon Condo, Yves Joli-Coeur a également lancé la nouvelle mouture du Code de la copropriété divise, qu’il a coécrit avec Yves Papineau, avocat en droit de la copropriété, qui s’est lui aussi vu décerner le titre d’avocat émérite. En outre, le notaire Serge Allard, créateur de la copropriété par phases (au Québec) au moyen des déclarations concomitantes, lançait un livre intitulé Droit et pratique de la copropriété par phases. Précisons que parmi les thématiques inscrites au programme du Pavillon Condo 2014, les normes et problématiques liées à l’insonorisation d’un condo ont été abordées, ainsi que l’assurance pour copropriétés, la location d’un condo et l’achat sur plan.

Un an plus tard, soit en février 2015, on a présenté, en grande primeur, les firmes qui ont adhéré à une étude de fonds de prévoyance standardisée. Offerte exclusivement par le RGCQ, cette étude comporte des caractéristiques qui lui sont propres, par exemple une numérotation des composantes et équipements (ex. : portes, fenêtres et éléments mécaniques) identique d’un immeuble à un autre. Les entreprises accréditées à cette étude seront autorisées à utiliser ses termes et définitions. Chacune d’elles devra être membre d’un ordre professionnel et faire preuve d’une rigueur exemplaire.

« Ce nouveau produit créera un besoin dans plusieurs copropriétés, car il deviendra une référence et sera synonyme d’une gestion exemplaire. Celles qui s’en prévaudront auront un avantage concurrentiel sur les autres, notamment au chapitre de la revente des appartements », souligne Yves Joli-Coeur. Le RGCQ rappelle, d’ailleurs, que le fonds de prévoyance est un poste clé en copropriété. Les syndicats de copropriétaires qui n’en ont pas, ou qui sont dotés d’un fonds insuffisant sont en mauvaise posture. Plusieurs vivent cette réalité sans le savoir, bien souvent.

Un sondage révélateur

L’année 2015 a également fourni l’occasion de dévoiler les résultats d’un sondage qui portait sur l’assurance en copropriété. Étant donné que depuis quelques années, plusieurs syndicats de copropriétaires ont maille à partir avec les assureurs, le RGCQ voulait avoir l’heure juste. Cette enquête a confirmé qu’au rythme où vont les choses, le Québec se dirige vers une crise majeure de l’assurance en copropriété.

Le sondage a conclu, essentiellement, que les intervenants impliqués dans ce secteur d’activité devront améliorer leurs pratiques. Un certain nombre d’administrateurs de copropriété figurent au premier rang des personnes pointées du doigt. Mais des courtiers et agents en assurance de dommages devront aussi revoir leurs procédés, pour ainsi mieux jouer leur rôle d’expert-conseil auprès des syndicats de copropriétaires.

Trouver réponse à ses questions

La présence du Pavillon Condo est devenue essentielle de nos jours, car la copropriété est en train d’exploser au Québec. Or, ce concept résidentiel collectif est extrêmement complexe. En outre, son administration requiert des connaissances pointues. Les gens sont de plus en plus nombreux à chercher à savoir comment elle s’articule et fonctionne. Le Pavillon Condo leur donne l’occasion d’approfondir le sujet, pour lequel toutes les questions trouvent des réponses.

Non seulement les participants peuvent y rencontrer des exposants qui évoluent dans divers domaines, dont l’ingénierie, l’architecture et le courtage immobilier, mais ils peuvent également consulter gratuitement des avocats et des notaires en droit de la copropriété. En 2016, le Pavillon Condo saura faire preuve d’innovation en élargissant son éventail de consultations gratuites. Dorénavant, les visiteurs pourront aussi rencontrer des spécialistes en transactions et en travaux dans le domaine de la copropriété. Les visiteurs sont aussi conviés à assister à de nombreuses conférences données chaque année.

En somme, le Pavillon Condo permet d’obtenir des informations cruciales et essentielles. Son principal objectif consiste à mieux vivre en copropriété, mais aussi, à protéger la valeur des appartements détenus en copropriété. Depuis plusieurs années déjà, bon nombre de syndicats de copropriétaires se retrouvent en situation précaire, faute d’avoir compris les enjeux propres à ce mode d’habitation. Mieux vaut en connaître la portée générale pour éviter les ennuis. C’est ce que le Pavillon Condo s’emploie à faire depuis maintenant six ans.

François G. Cellier
Rédacteur du magazine CondoLiaison

Cliquez ici pour consulter le programme des conférences.

BOUTON-CONFÉRENCES-V4